L'expertise scientifique au service des politiques publiques
 
 
 
  Commissariat général au développement durable
 
 
SAVOIRS POUR L'ACTION
L'expertise scientifique au service des politiques publiques
Juillet-Août 2019
 
 
L'édito
 
 
Nous savons désormais que les microplastiques, ces particules de moins de 5 mm, sont présents partout : dans l’atmosphère, dans les eaux douces et les océans, en milieu urbain comme dans les zones isolées.
 
Les études se multiplient, au niveau mondial comme européen. En France aussi, où de nombreux scientifiques se sont engagés pour fédérer leurs efforts de recherche au sein du groupement Polymères & Océans. Créé avec le soutien du CNRS, ce groupement rassemble près de 50 laboratoires et 230 chercheurs issus de nombreuses disciplines. Le Commissariat général au développement durable s’y implique pour assurer l’interface avec les services du ministère.
 
Fin juin, une première rencontre a permis aux scientifiques de présenter les dernières avancées en matière de distribution et de caractérisation des déchets plastiques, d’impacts écotoxicologiques, de mécanismes de dégradation et de conséquences pour la société. En prolongement, deux journées Plastiques et environnement ont été organisées pour permettre un transfert des connaissances scientifiques vers les décideurs : collectivités, opérateurs, entreprises.
 
Face aux enjeux de pollution, les apports de la recherche sont ainsi essentiels pour déterminer l’état réel de la contamination, les impacts des plastiques sur le fonctionnement des écosystèmes et les sociétés humaines, et bien sûr l'identification de solutions permettant d'espérer, à terme, une reconquête de la qualité des eaux.
 
Thomas Lesueur
Commissaire général au développement durable
Délégué interministériel au développement durable
 
 
Le focus
 
 
Les microplastiques, présents dans tous les milieux
 
 
D’où viennent-ils ?
 
 
Les microplastiques sont des particules de 0,1 à 5 mm (fragments, fibres, granules, perles ou paillettes), issues de l’abrasion ou la dégradation des plastiques d’emballages, d’objets, de vêtements en fibres synthétiques, des microbilles des cosmétiques. Les recherches scientifiques ont montré la présence de ces microparticules dans les sols, les rivières, l’atmosphère et même l’alimentation.
 
 
Où vont-ils ?
 
Dans les sols
Le flux principal des eaux usées est traité dans des stations d’épuration qui éliminent plus de 80% des microplastiques présents. Mais ces plastiques qui ne sont pas rejetés dans le milieu naturel n’ont pas disparu pour autant : ils se concentrent dans les boues de traitement qui peuvent être épandues sur les sols agricoles.
 
 
Dans les fleuves
Au niveau mondial, des recherches ont estimé que 80% des déchets plastiques viennent des activités à terre, rejetés en mer par les fleuves. Le Laboratoire eau environnement et systèmes urbains (Leesu) a réalisé des comptages sur l’estuaire de la Seine, estimant le flux global à 200 tonnes de déchets plastiques par an. Il a mis en évidence un comportement spécifique des déchets qui réalisent de nombreux aller-retours le long des méandres de la Seine et s’échouent à plusieurs reprises au niveau de zones d’accumulation. La même méthode pourrait être appliquée aux autres fleuves français qui présentent des caractéristiques différentes.
 
Plastiques en Seine
 
 
20 000 déchets, du macro au microplastique, soit 4,4 kg ont été collectés en janvier 2019 sur un seul m² d’une rive de la Seine, à 30 km de son embouchure.
(source L. Colasse – Association SOS Mal de Seine)
 
 
Dans les océans
La contamination des milieux marins a conduit plusieurs laboratoires de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) à mener des recherches pour caractériser les impacts d’une telle pollution. Ils mettent en évidence que toute la chaîne alimentaire est concernée, du microplancton aux grands prédateurs, en passant par les mollusques. À l’état fragmenté, les microplastiques induisent divers troubles de la respiration, de la nutrition, de la reproduction…
Ils sont aussi rapidement colonisés par des cortèges de bactéries, virus ou champignons et sont transportés sur de longue distance, devenant ainsi des vecteurs d’espèces potentiellement pathogènes. Un enjeu majeur pour la recherche est d’étudier les impacts non plus à l’échelle des individus, mais à l’échelle des populations voire des écosystèmes.
 
 
 
Et dans l’air
Les microplastiques sont transportés dans l’atmosphère par le vent, la pluie et la neige. Ils peuvent atteindre des zones isolées, épargnées par les activités humaines. Une étude du CNRS a ainsi trouvé autant de microparticules dans une zone reculée des Pyrénées qu’à Paris.
 
Ces premiers résultats de recherche ont suscité une véritable prise de conscience de tous les acteurs et de nombreuses initiatives réglementaires, volontaires, associatives ont vu le jour pour lutter contre cette pollution majeure.
 
Voir la vidéo de la Rencontre Recherche de Pascale Fabre : Microplastiques : d'une pollution invisible à un défi planétaire.
 
 
Les actualités
 
 
Acteurs et territoires en quête de sens
 
 
La mission Prospective du Commissariat général au développement durable organise le 11 juillet à La Défense son deuxième séminaire-atelier de prospective territoriale. Il s'adresse aux agents des deux ministères (Transition écologique et Cohésion des territoires), à leurs établissements publics rattachés et à tous leurs partenaires, comme les collectivités territoriales ou les associations.
Ce séminaire se déroule sous forme de trois ateliers.
  • L'adaptation au changement climatique au coeur de la "Grande transition" telle que définie par les travaux de la Société française de prospective.
  • Les nouvelles formes de démocratie locale, avec la question de la participation des citoyens et de la démocratie directe.
  • Les objectifs de développement durable (ODD) ou comment s'en servir comme grille d'analyse de l'adaptation au changement climatique au niveau des territoires.
Les ateliers sont destinés à faire émerger des constats, à susciter une expression de besoins opérationnels et à produire des recommandations qui concerneront à la fois les politiques publiques et les manières de faire au quotidien dans les services.
 
 
À lire
 
Villes et rivières de France
N. Carcaud, G. Arnaud-Fasseta, C. Evan
CNRS Editions, 2019.- 293 p.
 
Les rivières font et défont les villes qui, à leur tour, les façonnent, les recréent et les canalisent. En 29 portraits, de Paris à Fort-de-France, des spécialistes de géographie, d’urbanisme ou d’histoire urbaine retracent leur dynamique et fournissent les données clés pour comprendre le paysage actuel, à travers la cartographie. Une approche originale des villes et rivières françaises d’aujourd’hui, pour rendre compte du passé et esquisser leurs avenirs possibles en 2050.
 
 
Le réseau scientifique et technique
 
 
« Rendez-vous avec la Lune » au CNES !
 
 
Pour fêter les 50 ans du premier pas de l’Homme sur la Lune le 20 juillet, le Centre national d'études spatiales (CNES) propose de découvrir la fabuleuse histoire de l’exploration lunaire : les missions Apollo, la course à la Lune, la Lune un accélérateur de sciences, l’atelier des robots, et des artistes dans la Lune. Le livret « Rendez-vous avec la Lune » retrace toute cette aventure, accompagné d’un livret-enseignant avec sept activités pour la classe.
 
 
Et pour vous emmener sur la Lune dès aujourd'hui, la Cité de l’Espace à Toulouse propose une immersion totale dans cet environnement lunaire avec sa nouvelle exposition « Lune - Épisode II, On y retourne ! ». Une occasion pour découvrir et comprendre les défis scientifiques à relever pour (sur)vivre sur cet astre.

Bonne découverte !
 
Le réseau scientifique et technique du ministère comprend une trentaine d'organismes, établissements publics ou services de l’État qui conduisent une activité de recherche ou d’expertise scientifique et/ou technique, soit 40 000 chercheurs, experts et techniciens.
 
 
L'agenda des événements
 
 
11 septembre et 22 octobre - Paris
Biomim'expo 2019 - Quand la nature inspire l'innovation - Ceebios, CGDD
 
 5 au 13 octobre - dans toute la France
 
 11 au 13 octobre - 8 villes en France et Mexico
Ocean Hackathon 4e édition - Ifremer, Shom, Cluster maritime français, Agence française pour la biodiversité
 
22 au 24 octobre - Biarritz
Colloque national des aires marines protégées - Agence française pour la biodiversité, Union mondiale pour la conservation de la nature France
 
 
 
Conformément aux dispositions de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés et au règlement général sur la protection des données, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression aux données qui vous concernent. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.
 
 
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Commissariat général au développement durable
Direction de la recherche et de l'innovation
92055 La Défense cedex